Le Guide des x86
Statistiques
Collections : 13319  cpu
Connus : 5804  cpu
En vente : 184  cpu
Photos : 18138  photos
 Ajouter aux favoris
 Page de démarrage
Plan du site Plan du site

Français  English  Dutch   

 Se connecter
 S'enregistrer

 Recherche (OK)

 

Intel > Processeurs > Pentium II

Sommaire

Historique
Les modèles
Les modèles (liste)
Du côté du collectionneur



Historique

Le Pentium II étonna à sa sortie, en 1997 à plus d'un titre. Premièrement il rompait singulièrement avec la forme des processeurs précédents. Il ne se présentait pas sous la forme d'un processeur plat avec des pattes en dessous, à enficher dans un socket, mais sous la forme d'une cartouche plastique, à insérer dans un connecteur.


Ensuite, le processeur possédait une grosse quantité de cache, encore jamais vue sur un processeur grand public : 512 Ko ! Encore aujourd'hui, cette taille de cache est très honorable ! Mais ce cache n'était pas intégré directement dans le processeur, pour des raisons de coûts à une production grand public. Intel ne pouvait pas se permettre de faire comme le Pentium Pro : la technologie pour intégrer une telle quantité de cache était trop coûteuse et le taux de rebus trop important. Le cache fut donc intégré en dehors du processeur, d'où le format cartouche, appelé Slot. A l'intérieur de la boite en plastique se trouvait un petit PCB sur lequel était soudé les puces de mémoire cache ainsi que le processeur. Par contre du fait de cette intégration sur PCB, le cache ne pouvait pas tourner à la même vitesse que le processeur comme c'était usage auparavant. Il tournait à la moitié de sa vitesse.

Sortirent donc les versions à 233, 266 et 300 MHz, gravées en 0,28µ et dont le nom de code était Klamath. Ces processeurs était très puissants et prometteurs, surtout associés au nouveau type de mémoire qui commençait à percer : la SD-RAM. Il réunissait le meilleur des Pentiums et des Pentiums Pro et les surpassaient allègrement à fréquences égales.

Vint ensuite une nouvelle déclinaison, nom de code Deschutes, gravée en 0,25µm. Les Pentium II 266 et 300 ressortirent avec cette révision de core.
Il n'y avait pas de différence notable pour le consommateur avec les précédents processeurs Klamath à cadencés à ces fréquences, si ce n'est du point de vue du dégagement de chaleur, plus faible.
Le premier modèle vraiment nouveau, le Pentium II 333 ne représentait pas une grosse évolution par rapport au Pentium II 300. Il avait la même quantité de cache et avait un FSB de 66 MHz. Mais le deuxième modèle de la série Deschutes, à 350MHz, fut une très grande réussite du fait de ses excellentes performances. D'ou venaient-elles ? Du FSB à 100 MHz bien sûr, permettant de résoudre en partie le problème de goulet d'étranglement entre processeur, mémoire et carte graphique, qui commençait limiter les performances. Suivi ensuite rapidement une version à 400 MHz, assez cher, mais très performante aussi, et une dernière version à 450 MHz, hors de prix.
Quelque temps après, l'aspect extérieur de la cartouche fut modifié, on passa de ce que l'on appelait le SECC-1 (SECC : Single Edge Connector Cartridge ), une cartouche recouvrant complètement la carte électronique du processeur, au SECC-2, où une seule plaque de plastique recouvrait le pcb du processeur, le radiateur venant se fixer directement sur le processeur soudé sur le PCB.


Le Pentium II a eu une carrière très courte (2 ans !), il fut remplacé par le Pentium III (sorti en août 1999), qui était identique en tout point si ce n'est qu'il ajoutait les instructions SSE.